Accueil > Etreux > PRESENTATION DE LA COMMUNE

LA COMMUNE D’ETREUX

SITUATION ET LIAISONS

ETREUX, commune du canton de Wassigny dans l’arrondissement de Vervins, est située à l’extrême limite Nord-Ouest de la région vallonnée et bocagère qu’est la Thiérache.
Les liaisons routières s’effectuent essentiellement dans le sens Nord-Sud par la RD 946 (ex-RN 45), qui vers le Sud permet d’atteindre Guise à 11 Km puis (par l’intermédiaire de la RD 967) Laon à 52 Km ; et vers le Nord, le carrefour avec la RN 43 (Metz ­Charleville-Mézières Calais) à 7 Km, Landrecies à 14 Km et Valenciennes à 48 Km. Dans le sens Est-Ouest, la RD 28 conduit à Wassigny à 5 Km à l’Ouest ou au Nouvion-en-Thiérache à 11 Km à l’Est.

Sur le plan ferroviaire, ETREUX se trouvait sur la ligne de Busigny à Hirson. Mais cette ligne a été supprimée. Elle desservait l’usine Nestlé en limite d’Etreux et de Boué, la commune immédiatement voisine à l’Est, avec laquelle ETREUX forme une même agglomération.

SUPERFICIE

Le territoire communal couvre une superficie de 1 036 hectares.

 

EQUIPEMENTS PUBLICS 

Equipement scolaire :

  • Le groupe scolaire Lucien Manesse situé en plein centre, à proximité de la mairie, comporte 9 classes : 2 classes maternelles et 7 classes élémentaires. Les effectifs étaient, fin 2008, de 199 élèves.
  • Cette école dispose d’une cantine implantée hors périmètre scolaire (les enfants s’y rendent à pied sous surveillance) ainsi que d’une garderie périscolaire.

Pour ce qui est du collège, ETREUX est rattaché à celui de Wassigny.

 

Equipement sportif , socio-éducatif et culturel :

  • Un stade intercommunal Etreux Boué (terrain de football et vestiaires), au Gard (Eclairage autorisant match en nocturne) ;
  • 1 terrain multisport, un terrain de boules et un tir à l’arc (en pleine air et couvert) à côté de l’école du bourg, un local à bateaux au centre le long du canal pour la Société de jouteurs/sauveteurs et un terrain de boules couvert, à la sortie Sud ;
  • Plusieurs locaux pour les diverses activités associatives (sportives ou autres) ;
  • Un complexe socioculturel ;
  • Une salle polyvalente de 400 M2, à côté de l’école du Bourg ;
  • Une salle des fêtes, place de la mairie.

Equipement médico-social :

  • Protection de l’enfance : un centre mobile de la D.D.A.S.S.
  • Cabinet médical municipal.

Equipement administratif :

  • Un secrétariat de mairie, place communale.
  • Le centre de secours, à la sortie du bourg sur la route de Guise, dont le matériel et les compétences permettent d’intervenir sur tous sinistres. Il couvre un territoire composé de 12 communes en première intervention soit 7000 habitants.
  • Le bureau de poste, rue de l’éclaireur de Nice (RD 946 vers le nord).
Haut de page

Parc de logements :

Résidences principales 679
Résidences secondaires 10
Logements vacants 48 + 2 occasionnels

Nombre total de logements 739

MILIEU PHYSIQUE . RELIEF ET HYDROGRAPHIE
Relief :
Le site d’Etreux est caractérisé par la convergence de deux vallées, celle du Morteau, qu’occupe le canal de la Sambre à l’Oise, et celle du Noirieu. Au Nord, l’altitude varie de 125 à 160 m, avec plusieurs "sommets" à 155, 156, 157 et 158 m. Vers le Sud, elle n’atteind que 145 m ; et 149 m en limite Sud-Est, sur la croupe entre les deux vallées.

Hydrographie :

Le réseau hydrographique est constitué par ces deux petites rivières, auxquelles le 19ème siècle a ajouté le canal. Le Morteau (appelé aussi Ancienne Sambre jusque dans la traversée de Boué), arrive de l’Est et rejoint le canal peu après. Arrivant du Sud-Est, le Noirieu se jette dans le canal en plein centre d’ETREUX avant d’en ressortir une centaine de mètres plus loin, puis de couler parallèlement à lui.

Nombre de groupements bâtis :

Il en existe deux :

1. Le bourg, avec l’église et la mairie, centré sur le confluent des deux rivières et les plans d’eau qu’y forme le canal ; il escalade, vers le Nord, vers le Sud et vers le Sud-­Est dans le quartier des Berceaux, les premières pentes du plateau. 

2. Le quartier du Gard, qui s’est constitué près du franchissement du canal par la route du Nouvion, quartier qui se prolonge sur le territoire de Boué et que des constructions récentes tendent de plus en plus à relier au bourg.

Surface occupée en 2008  :

Les espaces urbanisés tels qu’ils sont définis ci-dessus représentent une superficie totale qu’on peut estimer à environ 75 hectares.

Réseaux :

a) Eau potable

ETREUX fait partie d’un syndicat intercommunal NOREADE. L’alimentation est assurée par un forage situé sous le réservoir (au Nord-Ouest du bourg) et par une alimentation provenant directement du réseau SIDEN Nord. Le réseau est ainsi sécurisé en cas de panne et cette interconnexion permet d’obtenir un taux de nitrate bien inférieur à la norme.

 b) Assainissement

ETREUX dispose d’une station d’épuration depuis près de 30 ans. Une nouvelle station est en cours de construction. Le réseau est de type séparatif (eaux pluviales/eaux usées). Les zones constructibles pourront être raccordées et le diamètre des canalisations permettra l’évacuation des débits supplémentaires vers la station.

c) Gaz naturel

Le raccordement au réseau de gaz naturel distribué par GDF est possible pour 90% de la population.

Population :

– Nombre d’habitants 1975 : 1655

– Nombre d’habitants 2008 : 1642 + 35 (population comptée à part).

Ajoutés à la population de Boué, les deux communes de Boué et Etreux forment une même agglomération de + 3000 habitants.

6 autres communes satellites se répartissent autour d’Etreux, totalisant une population globale de 6000 habitants dont un grand nombre se déplace vers les commerces d’Etreux jouant le rôle de bourg/centre.

 

L’INDUSTRIE

ETREUX possède plusieurs établissements industriels importants, dans des domaines très différents.

Dans la construction électrique, les établissements BARELEC, installés au centre du quartier du Gard, fabriquent des câbles et de l’appareillage de connexion pour toutes branches (automobile, électro-ménager, télévision, éclairage public, ... ) ils emploient environ 20 salariés.

Les établissements BOUVART (équarrissage et récupération des éléments) implantés en limite avec Vénérolles emploient 100 salariés environ.

Dans le domaine de l’agro-alimentaire : l’usine de NESTLE implantée depuis 1927 sur la limite entre ETREUX et BOUE spécialisée dorénavant dans les poudres de lait diététiques infantiles.

L’usine de Boué-Etreux emploie environ 300 salariés permanents.

A noter

Une industrie située à la périphérie, sur le territoire de la commune de Boué, en limite d’ETREUX :

– MATERNE confiturerie qui emploie environ 150 personnes.

Haut de page

LES ACTIVITES A CARACTERE ARTISANAL ET DE SERVICES

– 2 entreprises de transport,

– 1 entreprise récupérateur de matériaux,

– 1 garage de réparation automobile (Toyota),

– Une vingtaine d’entreprises diverses, dont quelques artisans du bâtiment,

– 1 centre médical et paramédical (2 médecins généralistes, 3 kinésithérapeutes et 4 infirmières),

– 1 service d’ambulances,

– 1 pédicure,

– 3 services administratifs ou d’enseignement (commune, PTT, école).

L’ensemble totalise une centaine d’emplois.

 

LE COMMERCE

ETREUX dispose d’un potentiel déjà relativement développé une quinzaine d’établissements :

– 1 supermarché Carrefour Contact (1200 M2) au Gard en limite territoriale d’ETREUX

– 1 boulangerie

– 1 boucherie-charcuterie

– 1 magasin de fleurs et journaux

– 1 pharmacie

– 2 salons de coiffure

– 1 café tabac

– 1 marbrier funéraire

– 1 auto école

– 1 magasin de vêtements

soit une trentaine d’emplois au total

Signalons enfin :

– L’unité de stockage de produits finis (confiture) que l’entreprise de transport VAN ASSEL a réalisée en 1994 pour le compte des Ets MATERNE de Boué dans les anciens locaux de Spie-Batignolles (qui y fabriquait des poteaux en ciment armé).

S’y ajoutent maintenant le stockage des produits fabriqués par l’entreprise ZENDER de Vaux-Andigny.

– Les silos de la coopérative agricole NOREN en plein centre du bourg.

 

CADRE DE VIE

La commune a déjà réalisé depuis 1991 d’importants travaux visant à l’amélioration du cadre de vie, de l’aspect attractif et de l’image de marque de la commune, notamment :

– Renforcement de l’éclairage public (toute la nuit), réalisé en 4 tranches éliminant toutes zones d’ombre, sur l’ensemble du territoire communal.

– Aménagement de l’espace public du centre d’Etreux (fontaine, bacs à fleurs, plantations).

– Traitement du secteur du pont Flandre Dunkerque, enjambant le canal de la Sambre à l’Oise sur la D 946, au centre d’Etreux.

– Valorisation du patrimoine architectural (éclairage de l’Eglise - réfection de la chapelle du Gard, Etc ... ).

– Effort de signalisation informative.

– Pose de feux tricolores secteur du Gard pour casser la vitesse des véhicules et assurer la sécurité des usagers.

– Aménagement des voies principales et de leurs trottoirs

– Enfouissement des réseaux (EDF, éclairage, téléphone).

– Aménagement de parkings (six au total quatre au centre d’ETREUX, un au Gard et un à l’église).

Haut de page

TOURISME ET LOISIRS

Outre le terrain intercommunal de football, quelques équipements de sports et de loisirs ont été aménagés dont un grand nombre au centre du bourg, entre l’école et la salle polyvalente :

– Un court de tennis en plein air,

– Deux terrains de boules (un en plein air et un couvert),

– Deux aires de tirs à l’arc (plein air + salle).

Il faut encore signaler une société de pêche et une société de chasse, un club du 3ème âge, les jouteurs du Gard, etc ...(Cliquez ici pour voir la liste des associations étreusiennes)

Dans le cadre du développement touristique, indépendamment de l’activité pêche importante au Gard d’ETREUX permise par l’existence du canal de la Sambre à l’Oise qui traverse la commune pratiquement dans toute sa longueur (les problèmes de pollution par les usines situées en amont étant pratiquement résolus).

La commune s’appuie sur :

– L’implantation d’une halte nautique au Gard d’Etreux opérationnelle depuis juin 1996. Le trafic était de + 500 plaisanciers annuellement.


– La commune réfléchit dans le cadre communautaire à l’aménagement de circuits VTT, hippiques, pédestres, etc ...

 

ZONE ARTISANALE

La commune a créé dans les anciennes emprises SNCF gare des marchandises d’ETREUX sur 25000 m2 stabilisés et accessibles par route de 7 mètres de large une zone destinée à accueillir d’éventuelles entreprises.

Trois entreprises s’y sont installées. Cette zone a permis également l’implantation d’une déchetterie devenue intercommunale depuis 2008.

Desserte :

– Route départementale 946 et voie communale hors gel.

 

RISQUES ROUTIERS

Une circulation intense de VL, PL due notamment à l’activité industrielle du secteur traverse la commune, le transport des matières dangereuses accroit les risques des accidents et leurs conséquences pour la population et l’environnement.

A titre d’exemple :

Relevés effectués en 2 fois 10 heures par les Sapeurs-Pompiers du Centre de Secours d’ETREUX,

– de 8 H à 18 H

425 PL et 2220 VL

– de 8 H à 18 H

482 PL et 3150 VL

Soit 907 PL (non compris les transports en commun de ramassage scolaire).

Les derniers pointages des services de l’Equipement recensent un trafic de 3 000 véh/jour annuel avec une progression constante de + 3/5 % an.

Pour mieux apprécier il faut savoir que les entreprises Nestlé et Materne reçoivent de nombreuses matières premières et expédient leurs produits terminés uniquement par transports routiers.

A ajouter une activité saisonnière importante, le ramassage et le transport de betteraves vers les sucreries diverses.

La commune souhaite poursuivre l’aménagement de sa traverse et des espaces publics visant à terme, à redonner une image forte à Etreux en privilégiant la sécurité et l’aménagement paysager. Ces investissements importants se feront au fil des années en fonction de l’autofinancement.

 

LONGUEUR DES VOIES

( intra muros agglomération dont 24 Kms de fils d’eau )  

Départementale 946 1 700 mètres
Départementale 28 3 100 mètres
Communales 9 200 mètres
Chemins ruraux 18 000 mètres

 

 

 

 

 

 

 

INTERCOMMUNAUTE

La Commune adhère aux groupements intercommunaux suivants :  

Communauté de Communes de la Thiérache d’Aumale

* Siège à Etreux, créée le 31 décembre 1992, regroupe 12 communes (sur 15) du Canton de Wassigny.

 site : http://www.thierache-aumale.fr/

 SIVOM du Nord de la Thiérache

* Siège à le Nouvion. Comprend les communes du canton de le Nouvion et celles d’Etreux, Oisy et Fontenelle.

* Instaurée pour financer la construction du Collège de le Nouvion, gère le fonctionnement de l’établissement ainsi que la Salle de sport et l’aire sportive.

* Gère le service d’Aide ménagère pour les Communes précitées, sauf le Nouvion.

* Gère le stade intercommunal situé au Gard d’Etreux pour les communes de Boué/Etreux.

Pays de Thiérache

* Siège à la Capelle.  

 Syndicat pour l’aménagement du bassin de l’Oise Amont

* Entretien des rivières.  

 Contribution au SIVOM de Wassigny pour le collège

Haut de page

 
Mettre dans les favoris | Plan du site | Administration | Visites : 26877